Ma liste de Janvier

Mes coups de coeur de Janvier : 

 

IMG_0488

Khalil de Yasmina Khadra des éditions Julliard : touchant. Yasmina Khadra sait parfaitement nous propulser dans un univers détestable sans le mépriser. L’histoire de Khalil est désolante. C’est l’histoire d’une vie, d’une société, d’une religion controversée. C’est l’histoire d’un jeune homme sans histoire au destin peu ordinaire. Nous rentrons dans la tête et les pensées de Khalil, Kamikaze qui se désiste à la dernière minute au Stade de France. Cela rappelle des souvenirs et des mauvais. Cela donne des frissons sur cette soirée d’horreur, qui rappelle également le désistement de Salah Abdeslam qui lui, a tué des innocents. Dans ce roman, on assiste à un jeune homme convaincu par la pensée de ses frères puisque de toute les façons, il a rompu les liens familiaux. Puisque de toute les façons, la société l’a oublié, l’a dénigré, l’a rabaissé, l’a insulté, l’a négligé. Que lui reste-t-il comme repères ? Ce qui est brulant c’est que l’on est touché, notre désir d’aider est révélateur, l’envie de comprendre est au coeur de nos questions, que nos questions raisonnent sans cesse et nous hurlent de secourir Khalil tant qu’il est encore temps. Le récit nous ramène à des émotions inconnues. L’amour d’une sœur, les liens du sang, l’amour d’un ami presque frère sont-ils des sens suffisants pour tout le monde ?
La société est-elle responsable du sens des vies de chacun d’entre nous ?
Un sacré livre, une sacrée histoire, une sacrée écriture. Je ne m’attendais réellement pas à aimer ce livre, j’avais également des appréhensions par le thème. J’en ressors émue, j’en ressors raisonnée.
C’est un livre glaçant, c’est un livre brulant.

IMG_0968

L’ère des suspects : un sublime polar politique. Bienvenue dans l’ère où tout le monde est suspect. Le ton est donné dès le début du roman et c’est captivant.
L’histoire intervient dans la cité noire de Versières, où un jeune d’origine maghrébine est retrouvé mort en bordure d’une voie de RER. Alors qui est l’auteur de ce meurtre qui met tout le monde dans l’embarras : policiers, les avocats, la presse, la famille…? Tout le monde ment pour son propre intérêt. L’auteur dénonce une hypocrisie française franchement pas rassurante.  Ce roman est vraiment un coup de coeur, car on remarque parfaitement comment le monde est manipulé. Les médias se manipulent entre eux, la politique ment, la justice recule, jusqu’au citoyen qui se protège . Chacun a sa propre vérité. Ça balance sec dans le livre sur les cachotteries du pouvoir français.Et on finira cette petite note avec une citation tout au début du livre qui prend tout son sens : « Que les morts seraient embarrassants s’ils revenaient. »
A lire, vraiment !

IMG_0330Les Jumeaux de Piolenc de Sandrine Destombes a de quoi rendre accro. Ce Thriller nous coupe la respiration dès la première page. On comprend rapidement qu’on sera dans cet état de stress jusqu’à la dernière page. Et quel bonheur… C’est un sujet très surprenant même dérangeant sur plusieurs aspects. Le dénouement est très réussit, le travail sur la psychologie est très recherché et bien documenté. C’est également ce qui fait la richesse de ce thriller.

 

Pas des coups de coeur mais :

 

IMG_0967-1Frère d’âme de David Diop : Par la vérité de dieu, expression répétée à chaque début de phrase pendant 175 pages et qui donne un ton relativement frustrant et énervant. Le style démontre une avalanche de violence, d’horreur, d’injustice et de folie face à la guerre. La perte d’un être cher, le plus que frère, entraine des conséquences mortelles. La mort emporte avec elle sa conscience et sa raison.  J’ai aimé cette nouvelle vision d’un tirailleur sénégalais, cette vision qui nous donne une lecture un peu triste et regrettante sur l’aspect psychologique et physique de la guerre. Néanmoins le style lent et la description trop répétitive ne m’ont pas beaucoup chargés en émotion.  Je comprends que le livre soit primé et qu’on lui trouve une dimension intéressante. On a beaucoup parlé des tirailleurs sénégalais à un moment mais ils se sont rarement exprimés. La répétition des mots et des expressions montrent que le tirailleur manipule assez mal la langue française et qu’il est complètement déstabilisé par une guerre qui n’est pas la sienne et dont il n’est pas maître.

IMG_0966
Ce que j’appelle oubli de Laurent Mauvignier n’est pas le livre le plus addictif que j’ai pu lire mais il présente un aspect très intéressant : en 62 pages il ne contient qu’une seule phrase. Une seule phrase rythmée par des virgules, points d’interrogations jusqu’au point final de la dernière page. L’auteur met en évidence l’absurdité d’un décès, d’un fait divers et c’est vraiment ce qui est fort. La capacité de réunir toutes les émotions : lassitude, colère, mépris, tristesse dans une seule et unique phrase renforce ces émotions. J’ai été bluffé par ce procédé d’écriture mais l’histoire m’a un peu ennuyée.

 

IMG_0655En Amazonie, un récit sur les conditions de travail des ouvriers chez Amazon. Pour être plus précise, Jean-Baptiste Mallet est journaliste et s’infiltre au sein de la multinationale en tant que « Pickers » au moment de Noël soit au plus gros pic de l’année, en tant qu’intérimaire. Un livre pas réellement surprenant mais enrageant. Que dire de ces conditions qui ne sont pas légales, que dire de ses hommes qui ne travaillent pas comme des esclaves mais presque. Comment pouvons nous fermer les yeux. Comment explique t-on le manque de mouvement, de grève, de revendications ?
Amazon est un état dans un état. Amazon a tout d’un régime totalitaire.
Amazon détruit des emplois : il est prouvé qu’une librairie indépendante génère 18 fois plus d’emplois qu’Amazon.  C’est un livre engagé, c’est un livre poignant et courageux.

IMG_0969

Retrouvez ma chronique ici : Sérotonine – Mon avis littéraire

Mes déceptions de janvier :

IMG_0605Nouveau feel good de Raphaëlle Giordano « Cupidon a des ailes en carton ».  J’ai adoré les deux premiers livres de l’auteure qui étaient presque des ouvrages feel-good et développement personnel à la fois et la dimension humaine du livre qui faisait du bien au moral. J’étais excitée à l’idée de retrouver son troisième livre. Quelle déception ! J’ai eu l’impression d’un troisième livre par obligation et non pas par choix.  J’ai eu l’impression d’un troisième livre écrit avec un manque de temps. J’ai trouvé l’histoire bidon, lente et pas réellement feel-good. Une vraie déception.

Pour finir, Janvier a été un mois riche en livre, j’ai commencé l’année avec 8 livres au compteur. Cette rentrée littéraire est encore riche en découverte ce qui ne va pas arranger le désordre de la bibliothèque ou l’état du compte en banque 😉

 

Des livres coups de coeur en ce début d’année ?

Un commentaire sur « Ma liste de Janvier »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s