Ma liste de Juin

Voici la liste de livres que j’ai lu en juin, on en compte au total 9. Ce fut un mois particulièrement riche en découverte. Il faut dire, que j’ai eu la chance de me rendre au « Saint Maur en Poche » organisé par la Griffe Noire et donc par conséquent de rencontrer des auteurs et de me laisser tenter par des livres poches. J’ai aussi eu la chance d’assister à une rencontre le week-end d’après avec Laurence Peyrin et Lorraine Fouchet et le libraire organisateur de l’évènement a présenté sa sélection de poche pour l’été. Autant vous dire que mon envie de lire était présente tous les jours !

 

Capture d’écran 2019-07-01 à 21.40.30

Ma première lecture a été « Une évidence » d’Agnès Martin-Lugand, une écrivain que j’aime beaucoup mais qui me lasse au fur et à mesure des livres qui sortent d’une année à une autre. Ses histoires sont… un peu bateau à mon sens et Une évidence a confirmé mon sentiment. Bien que j’ai trouvé la relation mère-fils plus que touchante, j’ai trouvé la fin tellement bidon, exagérée que ça m’a donné une note décevante et négative du livre. Pour moi c’est un 5,5/10.

Capture d’écran 2019-07-01 à 22.18.26.png

 

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite, j’ai découvert le mystère de Henri Pick de David Foekinos et je dois dire que j’ai adoré l’histoire. J’aime les histoires autour des livres, des éditions, des écrivains et encore plus des libraires. J’ai aimé cette histoire originale, ce roman plaisir et détente qui nous dépaysent dans des instants imaginaires. La chute est tout autant bien ficelée et très surprenante. C’est pour moi un 8,5/10.

En troisième livre, j’ai lu le dernier de Lisa Gardner « A même la peau ». Un crime pas commun, une signature assez déroutante. Cela dit, même si j’ai été tenu en haleine tout au long et que je l’ai lu très rapidement, c’est celui que j’ai le moins aimé. J’ai beaucoup accroché à la dimension psychologique du livre, j’ai trouvé cet aspect de l’histoire bien maitrisé et interessant. 7,5/10.

Capture d’écran 2019-07-01 à 21.39.56

J’ai entamé ma 4e lecture avec Bakhita de Véronique Olmi qui est à mon sens un chef d’oeuvre. J’aimerai écrire des lettres d’amour, des lettres d’amitié, des lettres d’admiration à Bakhita. C’est une femme courageuse, une femme dont l’histoire doit se rappeler, ne jamais oublier. Il y a des femmes qui marquent des vies, l’histoire malgré un passé lourdement douloureux. J’ai été particulièrement sensible à l’écriture très poétique qui nous permet de moins souffrir des détails plutôt sordides. 9,5/10

J’ai eu la chance de rencontrer Mathieu Menegaux à « Saint Maur en poche » et d’acheter son dernier livre « Est-ce ainsi que les hommes juges ? » Cet écrivain a l’art de rentrer petit à petit mais très surement dans la tête de personnes en souffrance. Tellement la souffrance, la douleur, le mal-être sont maitrisés… nous vivons une perquisition à l’intérieur de nous même. 8/10

Les chroniques de San Francisco saison 1, nous suivons la vie déjantée des années 70 d’une « bande » de colocataires. A l’heure où l’insouciance est une devise des citoyens de San Francisco, c’est avec beaucoup d’amusement, de déchirement, de fêtes que nous suivons ces aventures. Ce livre ne nous offre pas grand chose intellectuellement, à part la vision des années 70 dont je n’avais pas connaissance. Je n’ai pas adoré les chroniques mais suffisamment aimé pour que j’achète la saison 2 et 3 derrière. 6,5/10

Pour mon septième livre, j’ai choisi le deuxième livre de Julien Sandrel « La vie qui m’attendait » que j’ai du lire en deux jours maximum. Je conseille vraiment le premier « La chambre des merveilles » qui est beaucoup plus émouvant. En revanche, ce que j’aime chez l’auteur c’est qu’en faisant simple on peut passer du rire aux larmes et apprécier ce feel good attachant. 7/10

Je dois absolument vous parler de mon huitième livre « La femme à la fenêtre » que j’ai adoré. Un thriller qui a un gout de « La fille du train ». Je ne raconterai rien de l’histoire pour laisser l’entière satisfaction de l’histoire, mais une chose est sûre c’est qu’on s’accroche au livre sans le lâcher. Impossible de dormir sans l’avoir terminé. C’est un thriller à la pointe ! 9/10

Pour terminer, article 353 du code pénal est une petite déception pour ma part. L’histoire n’a pas retenu mon attention. Bien que l’écriture et le style sont incroyables, j’ai trouvé le déroulement des faits sans intérêt. Pourtant le titre est accrocheur. 4,5/10

 

Et vous ? Partagez moi votre liste de Juin en commentaire !

Dans mon prochain article, je vous présenterai ma PAL de Juillet et Aout.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s